The GN né in the country of crottin de chavignole
The GN né in the country of crottin de chavignole

LYONESSE

Histoire ancienne d'Hybras de
l'ile d'Irlande et des Skas

Plus personne ne peut dire le nom des premiers peuples d'Hybras, sauf peut être Murgen…

Le seul peuple dont le nom à traverser les ages est celui des Fomoires. Présentés comme des géants inhumains et cyclopéens, destructeurs et férus de magie.
Les Fomoires oppriment les peuples d'Hybras. Leurs origines réelles sont inconnues, mais ils viendraient d’au-delà des mers…

L’histoire des Skas remonte encore plus loin. Les plus vieilles sagas gravées sur bois évoquent des exploits se déroulant 10 000 ans avant JC.
Elles racontent la migration des Skas depuis le glacier de Wurm, les luttes contre des tribus de néandertaliens, et leur installation en Scandinavie.
Il faut noter que la langue Ska s'est assez peu transformée, et leur connaissance de leur passé est tout simplement ahurissante.

À la même époque, loin à l'ouest, la brillante civilisation atlante vit dans la paix et l'abondance, ignorant tout des terres d’Europe recouvertes par les glaciers…

Les Fomoires arrivent sur Hybras peu après la chute de l’Atlantide, et on peut supposer que les deux faits sont liés. La Forêt de Tantrevalles devient infréquentable à la même époque.

À une date inconnue, mais que l'on peut situer vers 2800 avant J.C, un chef Hybrasien nommé Partholon quitte les iles avec son peuple et débarque en Irlande où il soumet les tribus autochtones. Vers 2500 avant JC, les Skas sont délogés par les Urgoths, tribus primitives (ancêtres des Germains).
Ce premier exil les entrainent vers L’Irlande où on les nomme Némediens, du nom de leur chef Nemed. Mais la paix est courte, car les Fomoires arrivent bientôt.
En effet, les derniers atlantes viennent de débarquer et mènent la vie dure aux fomoires.
Les Skas sont vainqueurs de deux batailles, mais vaincus par magie lors de la troisième et quasi-anéantis.
Les fomoires leur accorde un an pour partir en honneur à leur courage.

C'est ainsi qu’à peine 500 Skas survivants s’installent sur une des iles battues par les vents à l'ouest d'Hybras.
Ils prêtent alors les trois serments Skas : ne plus jamais se laisser chasser de leur patrie, faire la guerre au monde entier puisqu’il en est ainsi, et garder pur le seul sang qui le soit : le leur.

Fergus, le second fils de Nemed, eut un destin différant : méprisé à cause de sa mère autochtone, il partit pour l'Armorique ou il put constituer une armée de celtes Firbolgs avec laquelle il anéantit les Fomoires.

Hybras connut une très longue période de calme, même si le pays était morcelé.

Il y eut de nombreuses vagues migratoires pacifiques :

Kornutiens d'Asie Mineure (2500 avant JC)

Bithyniens de Thrace (2300 avant JC)

Puis vinrent les Danéens, celtes d'Europe centrale qui laissèrent quelques colons sur Hybreas avant d’aller vaincre les Firbolgs d'Irlande (2200 avant JC).

Il y eut ensuite les Khaz d'Or d’Arménie (2000 avant JC) ; les Escquahars ancêtres des Basques et des Berbères (1500 avant JC) ; les Peslages ancêtres des Grecs (800 avant JC), puis d'autres celtes, des Grecs et quelques Phéniciens, Lydiens et Galiciens...

Peu après vinrent les celtes Milésiens qui se répandirent en Gaulle et vainquirent les Danéens qui finir par disparaître en laissant derrière eux nombre de légendes…

D'autres celtes vinrent bien plus tard, en 61 après JC, exilés de l’île de Bretagne après la révolte et la défaite de Boudicca contre l'Empire Romain. Ils fondèrent la Godélie…

Les premiers à presque unifier Hybras furent les Romains. Au cours de la période d'anarchie entre 235 et 268 qui vit se succéder 17 empereurs et usurpateurs, (plus ceux de Gaule et de Palmyre qui s’étaient séparées) un homme réussit cet exploit.

Marcus Cassianus Latianus Postumus, général de l'empereur Gallien, tombé en disgrâce en 257 décida de faire sécession et se fit acclamer empereur de Gaule par ses légions.
Dans la foulée, il les lança à la conquête d'Hybras. Il y eut assez peu de résistance et les troupes furent correctes dans un premier temps. Mais le pouvoir de l'empereur ne tenait qu’au degré de satisfaction de ses troupes, et donc au butin ponctionné… À partir de 262, la situation se détériora.

C'est alors qu’entra en scène le plus grand Héros d'Hybras : Ollam Magnus.

Ce jeune noble de Lyonesse lança la révolte, et au cours de 5 années de combat réussit à unifier les Hybrasiens sous son étendard frappé du Dragon Rouge.

Les troupes de Postumus quittèrent les Iles en 267. Ce revers marqua le déclin de l'empereur qui fut tué un peu plus tard par ses propres légions… C’était fréquent à l'époque…

Ollam Magnus devint Haut roi d'Hybras en 267. Il régna durant 65 ans jusqu’à sa mort à l'âge remarquable de 91 ans.
Lui et ses descendants siégèrent sur le trône Evandig et tinrent conseil autour de la table Cairbra An Meadhan durant 224 ans.

Après la mort du 9ème Haut Roi Uther Ier, sa veuve a emmené son fils Uther II en sécurité sur l'Île de Bretagne. Le pays s’est de nouveau morcelé en petits royaumes.

Jusqu’à ce qu’un jeune Prince Troice ne renouvelle l’exploit d'Ollam Magnus, mais ça, c’est de l’histoire future…